les_ogres

Foutraque. Je crois que c'est le mot. Ce film de Léa Fehner à de l'énergie à revendre. Il se passe vraiment un truc pendant ce moment passé au fond de ce fauteuil rouge. On est embarqué par cette galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres. Certains prennent le dessus pour faire avancer la machine, mais ils ont tous des gueules et de la gouaille. J'ai aimé cette idée du collectif, tous dans le même convoi pour jouer du théâtre et l'offrir aux spectateurs.

Pour parler cinéma, j'ai été emporté par les scènes de routes, elles ne sont pas trop longues, ni trop répétées et on a l'impression d'y être immergé. Ainsi que par la scène de toréador avec quads, ou l'on a  l'impression de se retrouver au beau milieu d'un spectacle de danse.

Sans vouloir faire le mec qui cherche des références, ou le mec qui écoute france culture et qui se la pète. Mais cette troupe "imaginaire" m'a évoqué la cie du théâtre à cru. Surement parce que eux aussi ont joués Tchekhov mais également par la manière de "dire" le théâtre avec musique et language parlé.

Ca fait un moment que j'avais pas écrit sur ce blog, mais ma nouvelle vie rennaise me donne un certains appétit culturel et cinématographique. 

Pour conclure, je voulais juste dire que ce post à été écrit au hibou en sortant de la séance des ogres au ciné tnb. Je crois que j'ai trouvé mon nouveau lieu pour boire des picons, débriefer mes sorties et rigoler entre copains.

L'assassin à changé, mais avec ce bar qu'est le Hibou, on peux vraiment dire que Rennes c'est le nouveau Paris