IMG_0351

Lire un livre me provoque souvent pas mal d'émotions et de sensations.

Mais, il m'arrive assez régulièrement de ressentir un certain plaisir à la lecture d'une bonne revue, ces derniers mois mes préférences vont à 6mois (revue photographique bi-annuelle) et surtout à 200 (trimestriel cycliste qui donne envie de pédaler et de m'évader).

Mais, cette semaine j'ai testé un nouveau magazine. C'est "le nouveau magazine littéraire". Appartement, l'idée est d'avoir un thème général autour duquel écrivains, journalistes, philosophes et politiques tentent de décrypter et de décrire nos vies. En tout cas ce que peux lire dans le numéro 1 qui a pour thème: l'utopie.

Deux raisons me disent que j'achèterai le numéro 2

D'abord, beaucoup d'intervenants me plaisent: Raphaël GLUCKSMANN, Najat VALLAUD-BELKACEM, Leïla SLIMANI, Frederic BEIGBEDER, Rutger BREGMAN et Valérie MREJEN. Ce casting est clairement bien gaucho/bobo, mais je crois que ces quelques personnes résume pas mal ma generation et mon milieu social. Et ce qui me plait pour un magazine littéraire c'est c'est bien écrit, accessible et presque à chaque page j'ai envie de prendre mon mon petit carnet pour enrichir ma liste d'envies de lectures.

Sur ce numéro j'ai noté,

"Je ne sais rien de la Corée" de d'Arthur DREYFUS

"En camping-car" de I. JABLONKA

"Utopies Réalistes" de Rutger BREGMAN

"Une vie sans fin" de Frederic BEIGBEDER

"La fonte des glaces" de Joël BAQUÉ

"Les buveurs de lumière" de Jenni FAGAN

"La course" de Nina ALLAN

"Écoute la ville tomber" de Kate TEMPEST

 Et puis commencer une revue littérairement l'utopie ne peux que donner envie d'aller plus loin. Qu'existe t il de mieux pour un lecteur que l'envie de croire à un monde idéal qui n'existera de toute façon jamais.

Si pour conclure je veux la jouer mec qui a des références, sur le thème de l'utopie, je balance une citation du réalisateur Xavier DOLAN en cérémonie de clôture à Cannes,

       "tout est possible à qui rêve, ose, travaille et n'abandonne jamais".