Affiche-la-famille-Semianyki-300x300  Après ma sortie du théatre du rond point hier, je pense pouvoir dire que la Russie n'est pas que le pays de la vodka et des matriochkas, c'est aussi le pays du clown.

  Il est vrai qu'avant la Famille Semianyki, je n'avais comme référence que le Slava Snownshow de Slava Polunine qui était véitablement un spectacle-songe embarquant petits et grands dans un autre monde où la poésie est l'ingrédient principal.

  Le spectacle Semianyki mets en scènes six clowns qui forment sur scène une famille (la mère enceinte, le père, le fils, et les trois filles), des plus déjanté. Les situations peuvent passer du burlesque au tragique sans transitions marquées. On n'est pas du tout dans le grand guignol, tout est très fins. Pas de tartes à la crème. Le jeux avec le public est maîtrisé, vraiment pas ridicule et pas dans un esprit de moquerie.

  Ce qui ressort de ces deux spectacle de clowns russes que j'ai pu voir, c'est qu'ils n'ont l'air d'avoir aucune limites techniques à leurs créativités et à leurs imaginations, tout est possible... Ce qui permet de donner de la magie au spectateur, de le faire entrer très facilement dans leurs univers. Et dans les deux cas, les salles ont eues du mal à se vider, les gens ne veulent pas rentrer chez eux, on a envie de rester en communion avec les artistes.

Voici donc deux spectacles que je recommande sincérement. Semianyki et le Slava Snownshow, à voir seul, en famille, entre amis, ou comme on le souhaite, mais à voir.